Attualità | Toute l'actualité de l'Université de Corse
Attualità |
Toute l'actualité de l'Université de Corse

Soutenance de thèse: Mohamed AINAN KAHYEH (20 décembre 2018)

Discipline: Automatique, Signal, Productique, Robotique - Mention: Génie informatique, automatique et traitement du signal

Titre de la thèse: Diagnostic des pannes des systèmes complexes appliqué à une génératrice d’éolienne

Résumé vulgarisé:

 

Le développement des infrastructures industrielles et domestiques a provoqué une demande de plus en plus importante d’énergie ; pour subvenir à cette demande, l’humanité utilise en grande partie les énergies fossiles, qui se raréfient et polluent. Une prise de conscience à tous les niveaux et une sensibilisation importante ont entrainé l’adoption d’une politique d’efficacité énergétique (économie d’énergie et développement des énergies renouvelables). Le développement d’énergie renouvelable en particulier celle de l’énergie éolienne qui est intermittente nécessite une préparation des réseaux électriques existants afin d’éviter une instabilité. Dans cette thèse, nous étudions les conditions de raccordement des éoliennes au réseau de transport électrique de Djibouti, en simulant les transferts de tension, puissance entre les différents points du réseau. Ainsi, qu’à sa réaction ou son comportement face à un éventuel défaut de court-circuit à un point quelconque du réseau.

Les éoliennes étant installées en dehors des centres de consommation, une supervision à distance permanente est nécessaire au niveau du centre de dispatching. Pour prévenir et diagnostiquer les pannes, il est nécessaire d’implémenter un programme de détection et isolation des défauts des différentes parties et en particulier celle que peuvent subir les génératrices qui concentrent une part importante des pannes. Grâce aux mesures de paramètres physiques des génératrices (tension et courant du stator et du rotor) et leur modélisation adéquate et robuste, nous pouvons, grâce à la technique des observateurs linéaires et non linéaires, détecter les défauts au niveau des courants du rotor et du stator de la génératrice étudiée (MADA), pour isoler et identifier le courant impliqué et son instant d’apparition en utilisant la méthode de test statistique de Page-Hinkley. L’objectif du test étant d’établir avec certitude le défaut réel et une défaillance de la mesure. Ceci permettra aux sociétés en charge de l’opération et de la maintenance d’exploiter convenablement en programmant les périodes d’entretien quand il n’y a pas de défaut réel et d’opérer en connaissance de cause si le défaut concerne un capteur de mesure (tolérance aux défauts) en adaptant son mode d’exploitation.

 

La soutenance aura lieu le jeudi 20 décembre à 9h, salle de Visioconférence, 4ème étage du Bâtiment Desanti, campus Grimaldi

 

En savoir plus: Résumé scientifique

Moungar David | Mise à jour le 14/12/2018
Rendez-vous

Jeudi 20 décembre 2018 à 09h00