Attualità | Toute l'actualité de l'Université de Corse
Attualità |
Toute l'actualité de l'Université de Corse

Soutenance de thèse: Sophie DUCHAUD (14 décembre 2018)

Discipline : Physiologie et biologie des Organismes - Populations - Interactions Mention : Biologie des Populations et Ecologie

Titre de la thèse: Caractérisation de l'oursin Paracentrotus lividus en Corse pour une gestion durable de la pêche oursinière: variations spatio-temporelles et préférences alimentaires

 

Résumé vulgarisé:

 

Compte tenu de son rôle patrimonial, l’oursin violet Paracentrotus lividus est une espèce très importante en Méditerranée et notamment en Corse. Bien que la capture de cet oursin soit réglementée, des diminutions de stocks naturels sont observés dans certaines zones. Au regard du faible nombre d’études réalisées en Corse, ces travaux de thèse ont pour vocation l’acquisition de données qui permettrait d’assurer une gestion durable de la pêche oursinière. Deux grands axes d’étude sont abordés dans cette thèse. Le premier s’intéresse aux variations démographiques et aux paramètres susceptibles d’influencer la distribution de P. lividus. Le second étudie les préférences alimentaires des stades juvéniles et adultes de cet oursin en se focalisant sur deux espèces d’algues brunes Padina pavonica, Dictyota dichotoma et sur une algue rouge Ellisolandia elongata.

Les données démographiques et génétiques obtenues à partir de sites du littoral corse suggèrent que les activités de pêche actuelles n’affectent pas la génétique des populations. De plus, cette espèce semble être en capacité de reconstituer ses stocks suite à d’importantes diminutions de densités. Toutefois, le cas de certains sites anciennement abondants en oursins, demeure problématique comme sur la partie Est du Cap Corse.

Parallèlement, les résultats ont permis de déterminer les schémas spatio-temporels des différents stades de vie de l’oursin violet. Une ponte printanière survenant entre les mois de mai et de juin a été détectée et les données laissent suggérer l’existence d’une ponte automnale de plus faible intensité. Pareillement, des pics d’abondances des stades larvaires et juvéniles post-métamorphiques ont pu être mis en évidence. Une différence en termes d’échelle spatiale a été observée et indique que les larves sont réparties de façon homogène sur un large périmètre. A l’inverse, les autres stades ont une distribution hétérogène.

Concernant les paramètres influençant la répartition de P. lividus, nos données suggèrent que la température influence le déclenchement des pontes et que les variations importantes de salinité peuvent engendrer de fortes mortalités pour le stade larvaire. En outre, nos résultats ont démontré l’étroitesse des interactions existant entre l’oursin violet et son habitat et en particulier avec le recouvrement végétal.

Pour les préférences alimentaires, des différences entre les juvéniles et les adultes ont été mises en évidence. Les juvéniles ont choisi préférentiellement l’espèce E. elongata et les adultes, l’algue brune P. pavonica. L’étude des taux de consommation a révélé que les deux stades consommaient principalement l’espèce P. pavonica. Si des actions de réensemencement à partir de juvéniles issus d’écloserie devaient être entreprises, l’évaluation des taux de consommation apporte des informations sur l’impact potentiel des individus relâchers sur les macrophytes.

L’ensemble de ces résultats a pour vocation d’aider les gestionnaires et les professionnels dans le choix des stratégies possibles en matière de protection et/ou d’éventuelles actions de soutien aux populations de P. lividus en Corse.

Mots clés : Paracentrotus lividus, densités, diversité génétique, habitat, préférences alimentaires

 

Riassuntu vulgarizatu:

 

Da u so rollu patrimoniale, u zinu Paracentrotus lividus hè una spezia assai impurtante in Mediterraniu è principalmente in Corsica. A presa di stu zinu hè regulamentata, ma si usserva aspessu una diminuzione di i zini in lu mezu naturale. Vistu u pocu di studii fatti in Corsica, u scopu di sta tesa hè l’acquistu di dati chì puderianu permette d’assicurà una ghjestione à longu andà di a pesca di i zini. Primu, avemu da travaglià nant’à e variazioni spaziu-tempurali è dopu nant’à e preferenze alimentarie.

I dati dimugrafifchi è genetichi uttenuti di pettu à parechji lochi di u litturale corsu sugeriscenu chì l’attività di pesca attuale ùn affettanu a genetica di e populazioni. Sta spezia pare esse capace di ricumpone si in quantità dopu à diminuzioni di densità. Nundimenu, u casu di certi lochi chì eranu nanzu abbundanti in zini, stà prublematicu.

            Parallelamente, i risultati anu permessu di determinà abbozzi spaziu-tempurali di e sfarente fase di vita di u zinu. Ma, sti risultati anu mustratu a difficultà à definisce una vera crunulugia trà i mumenti induve i zini facenu l’ovi, e nascite di e larve è di e future fase di sviluppu. Di listessa manera, e currelazioni trà l’abbundanze di e sfarente fase di vita sò state difficiule à determinà.

In ciò chì cuncerna i parametri influenzendu u spartimentu di P. lividus, i nostri dati sugeriscenu chì a temperatura influenza u mumentu di fà l’ovi è chì e variazioni impurtanti di salinità ponu ingenerà forte mortalità pè a fasa di larva. Di più, i nostri risultati anu mustratu u ligame trà u zinu è u so abitatu è particularmente u ricuperu vegetale.

Pè e preferenze alimentarie, esistenu differenze trà i ghjuvanili è l’adulti. I primi anu sceltu l’alga Ellisolandia elongata invece chì i secondi anu preferitu a spezia Padina pavonica. Paradussalmente, i ghjuvanili anu principalmente cunsumatu Padina pavonica. Issi risultati indettanu chì l’attraenza pè un alimentu ùn induce miccà à sò cunsumazione da u zinu. Infine, s’ellu ci vole à pensà à azzioni di reinserimentu incu ghjuvanili elevati in acquacultura, l’alzamentu di i tassi di cunsumazione ci porta infurmazioni nant’à l’impattu putenziale nant’à e piante marine dopu à u reinserimentu di i zini elevati in acquacultura.

L’inseme di sti risultati hà pè scopu d’aiutà i ghjestionnari è i prufeziunali ind’è a scelta di strategie pussibule in lu quadru di prutezione è/o d’azzioni eventuali di sustegnu à e populazioni naturali di P. lividus in Corsica.

Parolle di primura : Paracentrotus lividus, densità, diversità genetica, abitatu, preferenze alimentarie

 

La soutenance aura lieu le vendredi 14 décembre 2018 à 14h, salle de conférence Stella Mare, Biguglia

 

En savoir plus: Résumé scientifique

David Moungar | Mise à jour le 05/12/2018
Rendez-vous

Vendredi 14 décembre 2018 à 14h00


Dans la même rubrique
Vendredi 14 décembre 2018 à 14h00 Soutenance de thèse: Rémy NICOLAÏ (14 décembre 2018)